Christel m’avait contacté pour « un projet un peu particulier » (selon ses termes).

Touchée par un grave problème de santé il y a plus de dix ans, elle en a gardé de grosses séquelles sur sa jambe gauche. Retrait de muscles et tissus, greffes de peau…
Avant de débuter, dans quelques semaines un processus de reconstruction de sa jambe qu’elle accepte aujourd’hui parfaitement et appréciant ma sensibilité et mon travail, Christel a souhaité passer devant mon objectif « pour en garder un souvenir, ne pas l’oublier ».
Une forme de deuil à venir pour lequel la photographie peut se montrer très utile.

Merci à Christel pour la confiance et pour l’autorisation de publication!